Gaëlle Turner, promo 2021 Paris, Prothésiste Dentaire

→ Gaëlle Turner : alumni 2021 de l’Académie d’Art Dentaire Isabelle Dutel

Après avoir obtenu un CAP et un brevet professionnel de Prothésiste Dentaire au sein de l’Académie d’Art Dentaire Isabelle Dutel à Paris, Gaëlle Turner revient sur son parcours académique et nous en dit un peu plus sur son expérience en tant que prothésiste dentaire au sein d'un laboratoire.

Quel a été votre parcours académique avant d’intégrer l’Académie d’Art Dentaire ?

J’ai tout d’abord fait un bac Scientifique avant de m’inscrire dans une école d’esthétique. Après un CAP, puis un BTS j’ai voulu changer de voie. J’ai fait un bilan de compétences et j’ai décidé de me diriger vers le secteur dentaire et plus particulièrement la prothèse. Ma mère étant dentiste et mon père prothésiste dentaire, j’avais déjà un aperçu de ce que c’était et ils ont pu m’orienter sur ce sujet.

Pourquoi avoir choisi cette école en particulier ?

Il faut savoir qu’il y a très peu d’écoles qui se positionnent sur la prothèse dentaire et l’Académie D’Art Dentaire Isabelle Dutel reste la meilleure. Plus moderne que les autres.

De plus, elle m'a permise de participer au concours du "Meilleur ouvrier de France", qui est un exercice prenant mais extrêmement intéressant. Petite fierté personnelle, j'ai même remporté deux médailles d'or, une régionale et l'autre départementale.

Depuis combien de temps êtes-vous diplômée ? Qu’avez-vous fait après l’obtention de votre diplôme ? 

J’ai terminé ma formation en 2021. Une fois mon diplôme en poche, je suis partie à la recherche d’une alternance en management car j’aimerais, à terme, gérer une équipe de prothésistes dentaires. J’ai donc contacté le laboratoire Ciaffoloni à Lyon dans ce but. Mais le CEO a préféré m’embaucher en CDI et me former en interne afin que je puisse acquérir des compétences de management ciblées secteur dentaire. Aujourd’hui je suis prothésiste dentaire dans cette même filiale à Six Fours les Plages.

En quoi consiste votre métier ?

Au sein du laboratoire Ciaffoloni, je m’occupe essentiellement des prothèses dentaires amovibles, à savoir celles que les patients peuvent enlever pour dormir par exemple. Je travaille principalement avec des matériaux comme la cire et la résine, cela diffère de la prothèse fixe où on travaille beaucoup avec la céramique.

Une des particularités de la prothèse amovible (dite aussi adjointe) c’est qu’on utilise des dents du commerce, déjà existantes.

Qu'est-ce qui vous plaît dans ce métier ? Que vous a-t-il apporté ?

Ce qui m’attirait dans le métier de prothésiste dentaire c’est le côté manuel. Je suis quelqu’un de créatif et scientifique, c’est donc un métier qui me correspond à 100%. De plus, et grâce à mes études en esthétique, j’ai pu ajouter une corde à mon arc, donner une vision plus artistique à mon travail.

Ce métier m’a également apporté en tant que personne, je suis beaucoup plus patiente et minutieuse dans mon travail.

Mais ce que j’aime par-dessus tout c’est, littéralement, redonner le sourire aux gens, leur apporter un peu de confort et les aider à reprendre confiance en eux. On ne se rend pas forcément compte à quel point les personnes qui ont des problèmes de dentition sont mal dans leur peau. En fabriquant mes prothèses, j’ai la sensation de changer leur vie pour le mieux et ça me rend heureuse.

Qu'envisagez-vous pour la suite ?

A terme j’aimerais peut-être reprendre le laboratoire de mon père ou créer mon propre labo. J’aime être à l’initiative des choses et je veux manager mon entreprise.

                                                En savoir plus sur le BTS  

Back to Blog